In L’Étau des Ténèbres, Romans

La Théologie, genèse

Ce titre m’amuse beaucoup. Rien n’est plus antithétique que de mentionner « théologie« , qui est la science et l’étude du divin, un concept intellectuel et raisonné, avec le mot « genèse« , à forte connotation biblique. Attendu que nous n’allons pas vraiment parler de théologie, mais de « la Théologie » qui, dans l’Étau des Ténèbres est un nom propre, mon article sonne, je l’espère, comme un camouflet.

Cette courte introduction expose pourtant de façon simple que la Théologie en tant qu’entité étatique (pas facile à dire à haute voix ça) m’a bien été inspirée par la théologie, une approche intellectuelle de la religion et des dogmes sur lesquels elle se construit. Vous allez rapidement comprendre que le sens du nom commun s’éloigne pourtant considérablement de ce que la Théologie représente dans le Monde Éclairé. Pourquoi ce nom alors ?

Bien évidemment, si le récit de l’Étau des Ténèbres vous éclaire sur le fait que c’est le Primat du Dieu Solaire, Duval At’Fratel qui a créé la Théologie, donc, qui l’a baptisé, l’idée vient avant tout de moi, l’auteur, et de ce que je voulais retranscrire dans ce nom. A savoir, « la science » et « le divin », deux hypothèses moralement opposées par des siècles de civilisation et pourtant unies en un seul terme.

J’ai toujours trouvé que la « théologie » en tant qu’idée était un pied de nez monumental à l’un comme l’autre de ces sujets tout à fait respectables que sont les sciences et les religions. De fait, lorsqu’il apparaît que, pour les besoins de mon récit, je dois mettre en place une forme de théocratie inspirée par la raison et la nécessité, quoi de plus naturel que de penser à la théologie, non pas en tant que terminologie fondatrice d’un ordre étatique, mais bien en tant que nom représentant à la fois la raison et le dogme.

La Théologie n’est que cela à la base. La transcription la plus simple d’une idée à laquelle le personnage créateur de la nouvelle nation des Humains n’a même pas songé. Car Duval ne l’appelle pas Théologie pour des raisons sociétales, historiques ou étymologiques, c’est quelque chose qu’il veut volontairement distinguer de la théocratie par une sorte d’éclairage raisonné. Il est suffisamment lettré pour savoir ce qu’il a voulu dire, mais le sens qu’il lui donne n’est pas celui que moi, en tant qu’auteur, je veux lui donner.

Le nom de Théologie dans mon récit est donc bien un message pour le lecteur. Je dis ça pour ceux qui décortiquent parfois à tort ou à raison « les intentions de l’auteur », même quand on ne leur a rien de demandé. Quant à Duval, ce personnage sait ce qu’il fait et se débrouille très bien avec ça. Croyez moi, il « n’étudie » pas le Dieu Solaire ni le dogme qu’il défend pour soutenir son gouvernement d’apparence théocratique. Que fait-il ? Ça vous finirez par le savoir, soyez patients !

D’un point de vue historique, il y a moins à dire sur la Théologie que ce que je viens de raconter. Du moins pour le moment. Les événements qui lui donnent naissance sont simples. Duval sauve les Humains de l’Hiver Noir en accomplissant une quête qui lui permet de découvrir le Dieu Solaire. Suite à quoi, il en devient le premier porte-parole, d’où son titre de Primat, et fonde la Théologie sur la base de commandements ordonnés par la déité. Le Dieu Solaire ne parle qu’à lui et lui procure d’extraordinaires pouvoirs, ce qui, en plus d’avoir rendu la lumière aux survivants, achèvent de convaincre les Humains de le laisser les diriger. L’ordre de la Théologie, auquel s’associent les proches de Duval devenant en cela les premiers Théologistes, se structure alors comme un gouvernement.

A noter quand même que la Théologie est décrite, 14 ans après l’Hiver Noir, comme une théocratie militarisée. En réalité, sa militarisation ne date pas des origines. Même si Duval et compagnie sont d’anciens militaires, les fondements de la Théologie n’impliquaient pas la création d’une force armée. Il n’existait qu’un service d’ordre appelé l’Instance de l’Ordre. Après l’invasion des Ovarks en l’an 2, la Légion Théologiste a été créée comme une nécessité.

Le reste appartient au récit de l’Étau des Ténèbres qui en révélera bien plus tant sur le Dieu Solaire que sur Duval.

, , , ,

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :