Lendraste quand il était Wiz

Parce que je fus, en un temps lointain, un artiste dans le domaine du dessin, art que j’ai abandonné depuis de nombreuses années maintenant, il me paraissait juste que mon Temple reçoive un échantillon de ce qui me définissait par le passé. Les professionnels noteront la forte inspiration « comics » de mes œuvres et l’irrespect notable de l’anatomie. On ne peut cependant en demander beaucoup plus à un jeune dessinateur autodidacte qui a cessé de croire en ce média pour s’exprimer.

Je reste toutefois fier de mes réalisations. Même si je n’ai pas vraiment insisté, je n’ai pas réussi à franchir le pas du numérique. Je ne peux pas me passer du crayon sur la feuille pour dessiner et, de fait, je suis limité par les moyens pour passer de l’un à l’autre. C’est encore ce qui me freine aujourd’hui pour refaire un peu de dessin. Le principal obstacle reste que je préfère écrire et que je passe beaucoup plus de temps sur ce média que sur l’art graphique. Dont acte.

Que cela ne vous empêche pas d’apprécier ces vieilles croûtes !

[metaslider id=13]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.